10/05/2010

Corelio maintient une rentabilité positive dans un environnement économique défavorable

Grâce à la bonne tenue de la diffusion payante de ses 3 titres phares (De Standaard, Het Nieuwsblad/De Gentenaar, Les Editions de l’Avenir), le groupe Corelio a pu enregistrer une croissance significative de ses recettes diffusion. Le groupe a toutefois ressenti, au niveau du marché publicitaire et impression, l’effet négatif persistant de la crise. Les programmes significatifs de réduction des coûts d’exploitation ont permis d’amortir en partie le choc causé par la décroissance des recettes publicitaires (principalement dans le domaine des offres d’emploi) et par une pression constante sur les volumes et les marges dans nos activités d’impression pour tiers.

Dans ce contexte, le cash-flow opérationnel (EBITDA) s’est élevé à 28,5 mios €.

En outre, le groupe a enregistré d’importantes plus-values dans le cadre de son programme de rationalisation de son parc immobilier et de mobilisation d’actifs non stratégiques, ce qui a permis au groupe de réduire son endettement de façon forte.

Leader sur le marché national des journaux

En 2009, Corelio a vendu une moyenne de 440.469 journaux par jour en Belgique et a ainsi confirmé sa position en tant que plus grand éditeur national de journaux, avec une part de marché national de 32,6 %.

Dans un marché des journaux néerlandophones globalement en retrait, les ventes du Standaard ont continué à progresser (+ 1,6 %), aboutissant à une moyenne de 89.063 exemplaires par jour. Het Nieuwsblad/De Gentenaar a vu croître le nombre d’abonnés, mais la diffusion totale a diminué (- 1,8%), à une moyenne de 258.476 exemplaires par jour.

De même, les sites d’information néerlandophones Nieuwsblad.be et De Standaard Online ont pu poursuivre l’accroissement de leur audience, ce qui s’est traduit par une croissance des recettes publicitaires nationales internet et l’accroissement de la part de marché du groupe Corelio dans ce segment.

Les Editions de l’Avenir ont fait nettement mieux que la tendance du marché des journaux francophones (- 3,8%) et ont ainsi pu renforcer leur part de marché (+ 0,9%) et accroître leur diffusion payante à une moyenne de 92.930 exemplaires par jour. Actu24.be, le site d’information des Editions de l’Avenir, a poursuivi sa croissance spectaculaire et a réussi à passer le cap des 50 000 visiteurs uniques par jour avec des pointes à plus de 100 000 visiteurs uniques par jour.

Le chiffre d’affaires est en recul sur le marché publicitaire

Le marché publicitaire n’a pas été épargné de la conjoncture basse et tous les segments publicitaires – aussi bien chez les journaux que chez Passe-Partout – ont ressenti le ralentissement de l’activité économique.

Corelio Connect a pu limiter les dégâts dans le segment de la publicité thématique nationale, grâce à son approche créatif. Les initiatives stratégiques prises pour développer les recettes venant de l’internet dans les annonces classées ont porté leurs fruits avec un record d’audience pour le site de recrutement Jobat.be. Le site Vroom.be (automobile) a renforcé sa position et Zimmo.be a réalisé une croissance remarquable du nombre de biens en ligne et de son chiffre d’affaires.

La division graphique renforce sa compétitivité

Corelio Printing a poursuivi ses programmes de rationalisation des coûts afin d’accroître sa compétitivité et son niveau de service pour ses clients. Dans ce cadre, le site de Forest a été fermé et a fusionné avec Corelio Nevada Printing à Anderlecht.

A Erpe-Mere, un important investissement en finition a été réalisé, ainsi que le renforcement de la force de vente tant sur le marché national que sur le marché français.

L’accroissement de la taille critique réalisé en 2009, a permis, dans des conditions de marché difficiles, de maintenir des résultats et un cash-flow très positif.

Audiovisuel

La branche audiovisuelle bénéficie d’un large écho. Radio Nostalgie peut s’enorgueillir d’une année couronnée de succès dans un marché publicitaire difficile. Les audiences au sud du pays ont à nouveau progressé pour atteindre 10,6 % et, dans le nord, Nostalgie Vlaanderen réalise une percée remarquable avec près de 4,6 % d’audience.

Début 2010, Nostalgie Vlaanderen a complété sa couverture par l’acquisition de fréquences dans le Limbourg et dispose, depuis le 1er mars 2010, d’une couverture complète de la Flandre.

De Vijver, avec la maison de production Woestijnvis, a enregistré des résultats stables.

Résultats financiers

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe a légèrement reculé – en partie due à la déconsolidation de Caviar – pour s’établir à 398 mios €. La majeure partie de cette décroissance est imputable au recul des recettes publicitaires et aux volumes décroissants de la division printing. Le cash-flow opérationnel (EBITDA), s’établit à 28,5 mios € contre 37,5 mios € en 2008. Il traduit les résultats positifs des programmes d’économie. Ceux-ci n’ont toutefois pas entièrement permis de compenser la réduction des recettes publicitaires.

Les résultats financiers traduisent la réduction accélérée de l’endettement réalisée en 2009.

Les produits exceptionnels s’établissent à 6 mios € et ils représentent les plus-values réalisées sur la rationalisation du parc immobilier ainsi que sur la mobilisation des actifs non stratégiques. Les charges exceptionnelles de 6,3 mios € sont essentiellement imputables aux frais de réorganisation au sein du groupe dans le cadre des plans d’économie mis en oeuvre en 2009.

Corelio a clôturé 2009 avec un résultat net de 7,3 mios € avant goodwill et 1,7 mios € après goodwill.

En 2010, Corelio poursuivra son processus de transformation en s’appuyant sur une diffusion payante vigoureuse de ses trois titres, un accroissement de ses audiences et revenus de ses sites internet et poursuivra les programmes de rationalisation des processus pour accroître la compétitivité de chacune de ses activités. La collaboration avec Concentra au niveau de Coldset Printing Partners nous permettra de réaliser des progrès en matière d’efficacité et des économies d’échelle.